Névrose infantile chez l’adulte: quelle solution ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La névrose est une affection mentale causée par l’altération du fonctionnement du système nerveux, associé à des déséquilibres comportementaux. La plupart des causes de la névrose ont une origine liée à l’enfance. Les personnes affectées sont bien conscientes de leur mal, mais elles n’y peuvent pas grand-chose. C’est une affection qui se manifeste tant chez les enfants (névrose infantile) que chez les adultes.

Névrose infantile chez l'adulte: quelle solution ?

Lorsque la névrose infantile est mal traitée dans l’enfance, des traces peuvent s’exprimer à l’âge adulte. Dans ce cas, il faut alors suivre un traitement spécifique pour en guérir. Lequel ? Étant donné qu’il existe plusieurs variantes de névroses, il ne saurait exister un traitement type. Il existe toutefois des solutions que nous allons découvrir ici.

Manifestation de la névrose infantile chez l’adulte

Faisant objet de travail de l’éminent chercheur Sigmund Freud, la névrose infantile est un sujet à controverse. Néanmoins, on la définit comme étant un ensemble de changements ou de troubles dus au développement de l’enfant, parfois considérés normaux ou pathologiques (après une certaine limite d’âge ou l’ampleur des troubles).

Il existe plusieurs types de névroses, dont la névrose d’angoisse, la névrose obsessionnelle, la névrose traumatique, l’hystérie, la phobie et l’hypocondrie. Il arrive qu’à l’âge adulte, des séquelles d’une névrose mal traitée ou ignorée se répercutent à l’âge adulte. Bien entendu, le comportement s’en trouve affecté et suivre un traitement devient indispensable.

La névrose se manifeste différemment selon la cause sous-jacente. C’est-à-dire suivant le type de névrose. Dans l’enfance, une situation familiale ou un évènement particulier peut marquer fortement au point d’en laisser une marque qui peut être a l’état de veille avant de s’exprimer plus tard. Il peut s’agir d’une phobie, de l’angoisse, de l’anxiété, d’un manque de confiance et bien plus.

Lorsque ces symptômes se remarquent à une certaine ampleur chez une personne, il est conseillé de consulter un médecin.

Traitement de la névrose infantile chez une personne adulte

Le traitement de la névrose infantile chez l’adulte est un processus thérapeutique varié et spécifique. Spécifique parce qu’il s’adapte à chaque patient et dépend principalement du type de névrose dont ce dernier souffre. Toutefois, il est bon de relever que la psychothérapie est une solution fortement utilisée par les professionnels de la santé pour traiter les différentes catégories de névrose.

À cela s’ajoute le traitement médicamenteux qui consiste à prescrire des anxiolytiques, des antidépresseurs et des neuroleptiques aux patients. Voici quelques traitements :

  • La névrose traumatique : souvent due à un stress de grande importance, une psychothérapie brève associée à la prise d’antidépresseurs et d’anxiolytiques est indiquée dans ce cas.
  • La névrose d’angoisse : un traitement médical neuroleptique et anxiolytique suivi d’une psychothérapie est adapté. Le même traitement est employé dans le cas d’une phobie, sauf si le psychiatre ou psychothérapeute détecte la cause de la phobie avant de faire le traitement.
  • L’hystérie : c’est un cas de névrose dont le traitement médical approprié est l’administration d’antidépresseurs, de neuroleptiques et d’anxiolytiques.
  • L’hypocondrie : selon son degré, une hospitalisation est possible. Le traitement médical est fait de sédatifs, de neuroleptiques et d’anxiolytiques.

La névrose infantile chez l’adulte est un trouble fréquent qui se traite en suivant des démarches minutieuses et adaptées à chaque patient. La psychothérapie est le traitement le plus adapté.


Lisez aussi:

Névrose hystérique: comment calmer une crise d’hystérie ?

Névrose phobique obsessionnelle: comment vaincre une phobie ?