Quelle différence entre névrose et psychose ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Il peut arriver que vous soyez atteint de la névrose ou de la psychose. Bien qu’elles concernent des troubles du psychisme, la névrose et la psychose sont des maladies aux caractéristiques bien distinctes. Il importe donc de bien cerner la différence entre elles afin d’opter pour le traitement adéquat. Retrouvez dans cet article, l’essentiel à connaître sur les points distinctifs entre névrose et psychose.

Quelle différence entre névrose et psychose ?

Les spécificités de la psychose

Par définition, la psychose est une maladie qui se manifeste par un surinvestissement de soi-même et un désinvestissement de la réalité extérieure. Il s’agit donc d’une perte de la réalité qui, dans la plupart des cas, se manifeste par des hallucinations, des délires, etc. Comparativement à la névrose, le patient atteint de la psychose n’a donc aucune conscience de sa maladie.

Par conséquent, il lui est difficile de percevoir ses propres troubles. En d’autres termes, cette personne est déconnectée du monde qui l’entoure vivant ainsi « dans son monde ». Elle méconnaît ses collègues de travail, ses proches, sa propre famille

Dans la plupart des cas, les troubles liés à la psychose ont un taux de gravité un peu élevé puisque très souvent on note des invalidités consécutives à échelle élevée. Pour stabiliser le patient, les médecins recommandent une hospitalisation suivie d’une prise en charge médicamenteuse quotidienne.

Mode de traitement

Généralement, c’est un médecin psychiatre qui se charge d’accompagner et de traiter une personne atteinte de psychose. Quant au traitement à effectuer, il sera accentué sur des neuroleptiques. Ces derniers sont classés en 3 groupes et ont pour rôle d’agir sur le psychisme.

Ainsi, les Sédatifs permettront de diminuer l’agressivité et l’agitation du patient. Les Désinhibiteurs sont des neuroleptiques permettant de combattre une certaine passivité du patient. Enfin les Anti-délirants permettront de réduire et de supprimer les hallucinations ou délires du malade.

Les caractéristiques de la névrose

Considérée comme une pathologie de la personnalité, la névrose se caractérise essentiellement par des conflits intrapsychiques. Autrement dit, c’est une maladie qui se manifeste par une perturbation de la personnalité de soi. Le patient développe donc des réactions qui sont un peu contraires à celles de son entourage.

Cependant, une personne atteinte de la névrose est bien consciente de sa maladie, de ses troubles et vit normalement. Cela traduit donc une absence d’altération avec la réalité. Le patient vit bel et bien dans la réalité. On peut donc comprendre que le taux de gravité est moins élevé comparativement à celui de la psychose. Dans la plupart des cas, la névrose se manifeste par des phobies, des crises d’angoisse, les dépressions, l’hystérie, etc.

Mode de traitement

Pour suivre et soigner une personne atteinte de la névrose, il a lieu d’opter pour une psychothérapie. Il s’agit des thérapies au cours desquelles seront utilisées la sophrologie, la thérapie cognitive et comportementale (TCC), l’Hypnose et l’Emotional Freedom Technique (EFT).

Ces diverses techniques devront permettre de rétablir un équilibre psychique du malade. Ce dernier verra donc diminuer et disparaître ses angoisses, son stress, ses peurs et somatisations lorsqu’une situation anxiogène se présente à lui.

Voilà brièvement présentées pour vous les principales différences entre une névrose et une psychose. Après avoir identifié clairement la pathologie, l’essentiel à faire sera de trouver des solutions pour prévenir et éviter ces maladies.


Lisez aussi:

Névrose phobique obsessionnelle: comment vaincre une phobie ?

Trouble obsessionnel compulsif: comment s’en sortir?