Névrose d’angoisse: comment l’éliminer grâce à l’hypnose?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’angoisse est une situation dans laquelle peut se retrouver n’importe quel être vivant et en particulier l’homme. Il peut être naturel chez certains et chez d’autres apparaître face à des situations de stress important. Cependant, l’angoisse peut très vite se transformer en trouble mental provoquant une grave souffrance morale.

Ce stade est ce qu’on appelle la névrose d’angoisse qui se caractérise par une anxiété permanente. Comment peut-on en guérir ? Quel rôle peut jouer l’hypnose dans le traitement de la névrose d’angoisse ? Nous vous apportons quelques éléments de réponse dans cet article.

Névrose d'angoisse: comment guérir grâce à l'hypnose ?

Quels traitements contre la névrose d’angoisse ?

La névrose d’angoisse est le passage d’une personnalité angoissée à une angoisse permanente. Elle se caractérise principalement par une anxiété très poussée (le patient est toujours dans les soucis, il envisage toujours le pire partout et dans tout).

Très vite se développent par la suite des attaques d’angoisse (le patient est toujours paniqué, il développe une gêne respiratoire, des vertiges ou des nausées, il développe de la paranoïa). Ces crises peuvent durer quelques minutes voire des heures. Enfin surviennent des symptômes physiques (crises cardiaques, maux de tête, fatigue, insomnies, difficulté respiratoire, entre autres).

Deux principaux types de traitements ont été élaborés pour venir à bout de cette maladie.

La première opte pour un traitement par la prise de médicaments. Elle consiste en une administration ponctuelle d’une certaine dose de médicament comme les benzodiazépines pour calmer l’angoisse. Il existe également des prises longue durée constituées d’antidépresseurs notamment.

La deuxième elle préconise, un traitement par psychothérapie. Elle a deux variantes, la thérapie comportementale et cognitive (TCC) et la thérapie psychanalytique (l’hypnothérapie). Cette dernière a pour but d’identifier l’origine des troubles et d’apprendre à l’individu à y faire face.

L’hypnothérapie : une méthode qui a fait ses preuves contre les angoisses

L’hypnose est une technique de thérapie qui place le patient dans un état de conscience révisée. C’est un état spontané et naturel dans lequel le patient perçoit les choses de manière différente. L’état hypnotique peut être vu comme un moment ou le temps et la conscience sont suspendus et naît une sensation de détente et de bien-être.

L’hypnose peut utiliser la lecture d’un livre, l’écoute d’une musique relaxante ou encore le regard de mouvements répétés comme des va-et-vient d’un pendentif.

L’hypnose est aujourd’hui très répandue dans le champ médical sous l’appellation d’hypnothérapie ou thérapie par l’hypnose. Elle est très appréciée pour les effets bénéfiques qu’elle induit notamment la détente, la relaxation, la prise de conscience de soi, et le bien-être, entre autres.

Elle est ainsi exploitée dans la gestion efficace de la douleur, car elle conduit à un détachement du patient de son être physique. Elle est également efficace pour traiter les troubles mentaux divers ainsi que les dépendances aux substances ou à l’alcool.

Les angoisses sont la plupart du temps des réactions inconscientes à des expériences passées et qui ont marqué le patient. L’hypnose va donc permettre de prendre le contrôle de la pensée, des émotions et des sensations du patient. Elle renforce ainsi en lui le sentiment de sécurité.

L’hypnose aide à retrouver l’origine de l’angoisse pour permettre de mieux la cerner et d’apprendre à la gérer. Elle permet également au patient de développer progressivement une attitude positive et rationnelle qui va chasser l’anxiété et le stress.


Lisez aussi:

Le trouble panique: comment faire pour s’en sortir?

Névrose familiale: quand un secret de famille devient toxique